Considérez, par exemple, le client qui veut perdre 20 livres.

Considérez, par exemple, le client qui veut perdre 20 livres.

1 tasse de sauce soja3 cuillères à soupe de sucre2 cuillères à soupe de vinaigre (n’importe quelle variété, mais pas balsamique)2 gousses d’ail, hachées3 poitrines de poulet rôties, coupées en tranches de 1/8 de pouce3 tasses de légumes frais ou surgelés assortis1 oignon, tranché1 paquet de spaghettis de blé entier, cuits

Faire chauffer la poêle à feu moyen avec 2 cuillères à soupe d’huile d’olive. Si vous utilisez des légumes surgelés, décongelez et retirez l’excès d’eau. Placer les oignons dans la poêle et cuire jusqu’à ce qu’ils soient légèrement dorés. Ajouter les légumes et cuire 7-8 minutes. Placer le poulet dans la poêle et remuer. Retirer le poulet et les légumes et remettre la poêle sur la cuisinière. Verser la sauce soja, le sucre, l’ail et le vinaigre dans la casserole à feu doux et laisser mijoter pendant 10 minutes, jusqu’à ce que le mélange épaississe légèrement.

Répartir les pâtes dans les assiettes et garnir de poulet/légumes. Verser la sauce teriyaki sur le dessus et servir.

Vous ne voulez pas vous ruiner ? 30 façons d’étirer votre budget fruits et légumes !

Auteur collaborateur, Mary Saph Tanaka, MD, MS, a développé son amour pour la cuisine à un jeune âge, avec de bons souvenirs de la plantation et de la cuisson des légumes du jardin avec sa mère. Elle utilise régulièrement des ingrédients cultivés localement et sa connaissance de la nutrition et des herbes pour préparer des repas nutritifs pour sa famille et ses amis. Elle termine sa formation en pédiatrie à l’UCLA Mattel Children’s Hospital dans le cadre du programme de formation en santé communautaire et en plaidoyer. Elle a développé les recettes du livre à paraître prochainement “‘Eat Your Vegetables’ and Other Mistakes Parents Make: Redefining How to Raise Healthy Eaters” (Apprentissage sain, 2012)

Les références

Association diététique américaine. (2006). Qu’est-ce qu’une maman à faire? Conseils alimentaires sains pour les familles. Fiche nutritionnelle. Chicago, IL.Domel, S.B., W.O. Thompson, H.C. Davis, T. Baranowski, S.B. Léonard et J. Baranowski. (1996). Prédicteurs psychosociaux de la consommation de fruits et légumes chez les enfants du primaire. Recherche en éducation sanitaire. 11 : p. 299-308.

Le sommeil est un élément essentiel de la base de la santé et du bien-être. Aussi occupés que nous soyons, il n’est pas surprenant que le sommeil soit généralement le premier pilier de la fondation à donner. Malheureusement, lésiner sur le sommeil peut avoir un impact néfaste sur notre santé. Une perte constante de sommeil peut augmenter le risque d’obésité et de prise de poids. C’est parce que le manque de sommeil influence les réponses hormonales du corps, dont certaines sont une diminution de la sensibilité à l’insuline, une augmentation de la ghréline (l’hormone qui dit de manger plus), une augmentation du cortisol et une augmentation globale de l’appétit. Une étude récente a révélé que les femmes étaient plus susceptibles que les hommes de prendre du poids en raison d’une privation de sommeil en raison d’une « restriction alimentaire réduite ». D’un point de vue physiologique, le manque de sommeil modifie littéralement la configuration de notre cerveau, modifiant la structure des synapses excitatrices, qui dans tour à tour affecter la mémoire et les fonctions cognitives. L’essentiel : nous avons besoin de suffisamment de sommeil pour optimiser la santé, le corps et le cerveau.

Comme pour la nutrition et l’exercice, il n’y a pas de nombre unique pour les heures de sommeil dont chacun de nous a besoin. Le nombre idéal varie selon l’âge, le sexe et le mode de vie. Il est recommandé aux adultes de dormir en moyenne sept à huit heures par nuit ; cela ne tient cependant pas compte de la «dette de sommeil» – le nombre d’heures de sommeil qui nous manquent. Alors que pouvez-vous faire pour optimiser votre sommeil et trouver ce chiffre magique ? Modifiez vos comportements actuels pour créer un environnement de sommeil optimal. Voici cinq actions que vous pouvez entreprendre pour améliorer votre qualité de sommeil.

1. Éteignez la technologie : l’ère des smartphones et des tablettes nous rend plus connectés que jamais. Comme beaucoup de gens, j’utilise mon smartphone comme réveil, ce qui signifie que l’appareil n’est qu’à un bras de distance de mon lit. Mais j’ai une règle : pas d’iPad, d’ordinateur ou de tweet au lit. Il n’est pas rare d’entendre des gens passer des heures le soir à faire défiler Facebook ou Twitter, gaspillant des heures précieuses qui pourraient être consacrées à rajeunir le corps et l’esprit. Les recherches montrent que l’utilisation du smartphone pour le travail de nuit, associée à un sommeil perturbé, entraîne un manque d’engagement le lendemain. Gardez Facebook, vos e-mails et Twitter pour la journée et ne les laissez pas s’infiltrer dans votre chambre.

2. Éteignez la télévision : la chambre est un lieu de repos et de restauration. Avoir une télévision dans la chambre crée une autre occasion d’être distrait. Une étude a révélé que regarder la télévision était l’activité la plus fréquente que les gens faisaient avant de se coucher, les empêchant de se coucher plus tard que prévu, également connue sous le nom de procrastination au coucher. Le moyen le plus simple de minimiser cela est de retirer le téléviseur de la chambre. Vous ne voulez pas manquer votre émission de fin de soirée préférée ? Grâce aux DVR, Netflix et HuLu, nous n’avons guère de raison de rester éveillés après 22 heures pour regarder nos émissions préférées.

3. Calmez-vous avant de vous coucher : Créez un rituel qui programme à la fois le corps et l’esprit pour se détendre. Qu’il s’agisse de lire un livre ou de prendre un bain chaud ou une douche, prenez l’habitude de ralentir avant de sauter sous les couvertures. Pratiquez la respiration profonde ou la méditation pour aider à vider l’esprit et réduire les niveaux de stress. La dernière chose que vous voulez faire avant de vous mettre au lit est de participer à un appel, une conversation ou un événement stressant.

4. Limitez la caféine : Bien que la caféine puisse sembler être notre meilleure amie le matin, elle peut être notre pire ennemie le soir. La caféine est un stimulant qui augmente la conscience et peut conjurer la somnolence, qui est la dernière chose que vous voulez au coucher. Pour optimiser votre sommeil, évitez la consommation de caféine au moins six heures avant de vous coucher.

5. Planifiez votre heure de coucher : Tout comme nous planifions à peu près tout le reste de la vie, nous devrions également planifier le sommeil. Fixer une heure prévue pour le coucher nous oblige à nous coucher à une heure décente. Procrastiner le sommeil, c’est comme remettre à plus tard ce programme d’exercices ou ce plan de nutrition – les effets néfastes sont cumulatifs. Fixez-vous un objectif : si vous savez que vous devez vous lever à 6 heures du matin. pour le travail, veillez à être sous les draps entre 22h et 23h. Faites attention à ce que vous faites à l’heure la plus proche du lit et vous pourriez dormir beaucoup plus que vous ne le pensiez possible.

Poussé par votre désir et votre passion d’aider les gens à vivre leur vie la plus complète, la plus saine et la plus dynamique, vous avez choisi de devenir un coach de santé certifié ACE et de vous lancer dans le programme. Vous avez tiré parti de chaque partie de l’expérience d’apprentissage structurée, étudié dur et réussi votre examen. Alors que vous expirez, reconnaissant, fier et excité d’avoir réussi l’examen et d’avoir obtenu votre certification, dans le souffle suivant, vous pensez… et maintenant ?!  

De nombreux coachs de santé ACE ont ressenti la même chose et ont constaté que suivre ces six étapes est un pont efficace entre la réussite aux examens et la réussite pratique appliquée.   

1. Appréciez le moment 

Soyez présent dans l’instant et savourez la réussite de votre examen. Activez votre réussite à l’examen grâce à un exercice d’appréciation de la conscience de soi en faisant l’inventaire de vos forces de caractère, en soulignant celles qui ont le plus contribué à votre réussite. Vous pouvez utiliser la classification des forces Values ​​in Action (VIA) (Peterson Seligman, 2004), qui est disponible gratuitement. Cela augmentera votre capacité à puiser dans vos forces pour aller de l’avant et à vous entraîner à l’aide d’un outil de coaching de santé. Lors de la préparation de votre examen, vous avez probablement dû faire face et surmonter une variété de défis et d’adversités, ce qui a abouti à votre réussite. Saisissez cette occasion de regarder en arrière et de sélectionner un moment de votre préparation à l’examen où les choses semblaient sombres, puis rappelez-vous ce que vous avez pensé et fait pour franchir cette barrière.  

2. Connectez-vous à un réseau   

Rejoignez un groupe de coachs de santé certifiés et de professionnels du bien-être. Commencez par rejoindre le groupe Facebook privé ACE Health Coach Network, où vous pouvez collaborer avec un groupe de professionnels, qu’ils soient nouvellement certifiés ou très expérimentés, et recevoir un enseignement vidéo en direct conçu pour traduire les compétences acquises en compétences appliquées. Rejoindre des organisations professionnelles telles que IDEA ou l’American College of Lifestyle Medicine offrira une exposition aux leaders d’opinion et aux professionnels qui sont activement impliqués dans une approche intégrative de la santé et du bien-être.    

3. Commencez à aider quelqu’un

La chose la plus importante que vous puissiez faire pour vous-même et pour lancer votre pratique de coaching de santé est de commencer à aider quelqu’un. Une personne peut étudier la natation et mémoriser chaque mouvement et respiration, mais finalement, elle doit se mettre à l’eau. Les compétences factuelles du coaching en santé nécessitent une utilisation appliquée pour grandir et prospérer. Si vous avez du mal à décrocher une opportunité d’emploi ou un client rémunéré, trouvez quelqu’un dans le besoin et rendez-lui service.  

4. Prenez soin des nécessités de l’entreprise 

Vous pouvez ou non trouver l’établissement des bases de votre entreprise particulièrement inspirant, mais c’est nécessaire. La mise en place des nécessités commerciales peut devenir écrasante et vous pouvez vous retrouver souffrant de « paralysie par analyse ». Un petit pas en avant réfléchi mais imparfait est souvent le moyen de briser la paralysie. Utilisez cette aide-mémoire pour vous aider à comprendre les nécessités de la création de votre entreprise de coaching de santé.   

5. Considérez vos options

Les opportunités pour les coachs de santé certifiés se développent rapidement à mesure que le paysage des forum suganorm soins de santé continue de changer et d’adopter un modèle de bien-être intégratif utilisant des interventions d’équipe à multiples facettes. Cela se produit en combinaison avec l’essor des sous-catégories de la santé numérique en matière de prestation de soins virtuels, de santé comportementale et de gestion des maladies, qui se traduisent toutes par une gamme large et croissante de opportunités d’emploi pour les coachs de santé certifiés. Le chemin le plus direct pour aider les gens avec le pouvoir du coaching de santé est de lancer votre pratique. Le coaching santé est essentiellement une conversation intentionnelle et est donc tout aussi efficace quel que soit le mode de prestation, virtuel ou en personne. Le fait que le coaching de santé soit également efficace dans toutes les méthodes de prestation signifie que la pratique d’un coach de santé n’est pas limitée par l’emplacement géographique.    

6. Restez curieux – Soyez un apprenant tout au long de la vie

Adopter un état d’esprit axé sur l’apprentissage et la croissance vous prépare au succès, car il vous maintient dans le processus de curiosité ouverte, un attribut clé d’un coach de santé accompli. L’apprentissage vous permet de rester agile d’esprit et de vous adapter aux défis. L’industrie du bien-être évolue et se développe rapidement dans tous les domaines et canaux. Par conséquent, un coach de santé doit toujours être à l’écoute et apprendre pour rester pertinent et prêt à rendre service. Investir dans votre développement professionnel n’a pas besoin de coûter une fortune, car il existe de nombreuses opportunités économiques, y compris des webinaires ACE gratuits et des quiz basés sur ACE Certified™ .  

On nous rappelle l’importance de l’action et le pouvoir du « maintenant » à travers ces mots célèbres d’Arthur Ashe : « Commencez là où vous êtes. Utilisez ce que vous avez. Fais ce que tu peux.”  

Référence

Peterson, C. Seligman, M.E. (2004).?Forces et vertus du caractère : manuel et classification. Oxford : presse universitaire d’Oxford. 

L’un de mes exercices préférés pour les clients n’a rien à voir avec des poids ou une séance de sudation cardio. En fait, il s’agit plutôt d’un exercice mental consistant à se fixer un objectif. La plupart d’entre nous peuvent organiser des routines d’entraînement et offrir d’excellents conseils en matière de nutrition, mais quelle sera l’efficacité de ces outils si nos clients n’ont pas d’objectif en tête ?

Bien que l’établissement d’objectifs puisse sembler simple, il est en fait assez complexe. Après tout, pourquoi les gens échouent-ils six fois en moyenne dans leurs résolutions du Nouvel An ? Des objectifs irréalistes. Il est facile de mettre nos clients – et nous-mêmes – à l’échec si nous ne sommes pas réalistes avec nos objectifs. Voici quatre étapes clés pour aider nos clients à atteindre leurs objectifs et à s’y tenir.

1. Entrevue motivationnelle : les objectifs communs des clients sont de perdre du poids, de manger plus sainement et de devenir plus fort. Ce n’est qu’un début, mais cela vaut la peine de prendre le temps de découvrir ce qui motive vos clients. Pourquoi veulent-ils perdre du poids, manger plus sainement ou devenir plus forts ? Qu’est-ce qui les fait se sentir autonomes et en contrôle ? Qu’aiment-ils manger ou faire pour faire de l’exercice ? Il est beaucoup plus facile de s’en tenir à un programme d’entraînement qui inclut le vélo si une personne aime faire du vélo. Et il est beaucoup plus difficile de s’en tenir à un plan de repas qui comprend du saumon si la personne déteste le poisson. L’essentiel : découvrez ce qui fait que vos clients se sentent bien et utilisez-le pour élaborer des plans pour atteindre leurs objectifs.

2. Objectifs de processus par rapport aux objectifs de résultat : il existe deux types d’objectifs différents : axés sur le processus et axés sur les résultats. Les objectifs axés sur les processus se concentrent sur le « parcours », tandis que les objectifs axés sur les résultats se concentrent sur la « ligne d’arrivée ». Il est préférable de trouver un équilibre entre les deux types lors de la définition des objectifs, en particulier si un client est hyper concentré sur l’objectif de résultat. Considérez, par exemple, le client qui veut perdre 20 livres. Il est tellement concentré sur la balance que si elle ne bouge pas dans une semaine, il veut jeter l’éponge. La clé ici est d’associer l’objectif de résultat à un objectif axé sur le processus. Dans ce cas, c’est peut-être pour manger des légumes au déjeuner et au dîner cinq jours par semaine. Ainsi, même si la balance n’a pas bougé d’une semaine, sa nutrition s’est améliorée. La clé est de se concentrer sur le positif.

De l’autre côté de la médaille, si un client n’a qu’un objectif de processus de s’entraîner six jours par semaine et aucun objectif final, il peut perdre sa motivation à poursuivre son objectif de processus. Cela ne veut pas dire que des objectifs de résultats sont nécessaires, mais ils font souvent un excellent travail pour garder les gens motivés.

3. Objectifs SMART : l’un des outils les plus applicables pour définir des objectifs consiste à appliquer l’acronyme S.M.A.R.T. L’acronyme est énoncé dans le tableau ci-dessous :

OBJECTIFS INTELLIGENTS

S

Spécifique

M

Mesurable

UNE

Orienté vers l’action

R

Réaliste

J

Limité dans le temps

En fixant des objectifs intelligents, le client définit et décrit un objectif. Prenons l’exemple suivant : Un client dit : « Je veux devenir plus fort. Que signifie « devenir plus fort » ? Augmenter son développé couché, faire plus de pompes sur tout le corps ou squatter son poids corporel ? Au lieu de cela, il pourrait se fixer l’objectif SMART suivant : “Je veux faire 10 répétitions avec mon poids corporel au banc au cours des trois prochains mois”. C’est un objectif spécifique, mesurable, orienté vers l’action, réaliste et limité dans le temps.

4. Responsabilité

La responsabilisation est probablement le rôle le plus important que vous puissiez jouer lorsqu’il s’agit d’aider vos clients à atteindre leurs objectifs et à s’y tenir. Il est facile d’écrire un objectif, mais le plus difficile est de le suivre. C’est là que votre rôle d’entraîneur ou de coach de santé entre en jeu. Un simple SMS d’enregistrement, un e-mail ou un appel téléphonique, des photos hebdomadaires ou l’examen d’un journal alimentaire peuvent vraiment aider les clients à rester concentrés et engagés envers leurs objectifs. Découvrez ce qui fonctionne pour chaque client. Comment a-t-il réussi dans le passé ? Quelles étaient ses barrières ? Une fois que le client et vous avez déterminé une stratégie de responsabilisation, assurez-vous de faire votre part en le tenant responsable.

Un dernier mot : alors que nous entrons dans 2015, ne vous concentrez pas autant sur les résolutions du Nouvel An (axées sur les résultats). Au lieu de cela, concentrez-vous sur les outils et les mécanismes que vous pouvez utiliser pour vous aider, vous et vos clients, à être en meilleure santé à long terme.